La médecine interne

Le département de médecine interne se consacre aux problèmes non chirurgicaux. Des méthodes diagnostiques de pointe tels que l’endoscopie, l’électromyographie, l’échographie, la radiologie, l’imagerie à résonance magnétique ainsi qu’un laboratoire accrédité sont à disposition.

L’infrastructure complète la qualité des soins. Un cheval atteint de maladie infectieuse peut alors être mis en quarantaine dans un box d’isolation et un cheval avec une maladie chronique des bronches peut profiter d’un changement d’environnement dans une écurie pauvre en allergènes ou dans un box extérieur.

La clinique équine ne traite pas uniquement les problèmes aigus tels que des coliques violentes, de la fièvre, des détresses respiratoires ou des problèmes neurologiques, mais aussi les problèmes chroniques comme de la toux, des décharges nasales, des coliques récidivantes, une perte de poids, des efflorescences dermales, des problèmes de la miction, des insuffisances rénales, des pathologies du foie, des changements dans la régulation hormonale (par exemple le syndrome de Cushing).

Un autre domaine important de la médecine interne est la néonatologie et la pédiatrie; l’examen et les soins des poulains nouveaux-nés et des jeunes poulains.

A la clinique équine de Berne, tous les domaines de la chirurgie et de l’orthopédie équine sont couverts pas des chirurgiens diplômés. Les opérations de chirurgie viscérale (opérations de coliques), des voies aériennes supérieures (opération des chevaux atteints de cornage) ou coelioscopiques (ovariectomie ou opération de chevaux cryptorchides par laparoscopie) sont pratiquées de manière usuelle sur le site de Berne.