Les pathologies articulaires

Les pathologies touchant les articulations sont une cause courante de boiterie chez le cheval. Ces pathologies sont le plus souvent diagnosticables avec les moyens courants tels que pratiqués lors d’un examen de boiterie : anesthésies tronculaires, anesthésie locales des articulations, examens radiographique et échographique.

L’imagerie à résonnance magnétique permet de mieux visualiser le cartilage articulaires et autres tissus mous, comme par exemple lors d’une lésion du ménisque et du ligament croisé antérieur.

Une arthroscopie diagnostique est parfois indiquée. Avec la nouvelle technique de l’arthroscopie à « Neddle view » il est possible d’examiner une articulation à l’aide d’une caméra pas plus grande qu’une aiguille normale. Cet examen peut se faire sur cheval debout et sedaté.

Des études sont en cours à l’ISME afin d’adapter cette technique à d’autres articulations telles que le jarret, l’articulation du boulet ou du carpe ainsi que la bourse podotrochléaire. Il serait alors possible de localiser des lésions cartilagineuses ou tendineuses dans la région podotrochléaire. Cette technique pourrait s’utiliser seule ou en complément de l’imagerie à résonance magnétique.