Maladies métaboliques

Chez l’homme, le SME est lié à un risque élevé de diabète et de maladies cardiovasculaires. Le diagnostic se base sur la présence augmentée de tissus graisseux, sur le changements du métabolisme graisseux, l’hypertension et l’augmentation du taux de glucose dans le sang (Alberti et al., 2009). Des problèmes cardiovasculaires tels que l’artériosclérose, les attaques, les infarctus, les arythmies cardiaques, l’hypertension et les arrêts cardiaques sont en particulier observé chez un patient souffrant de SME. (Isomaa et al. 2001; Watanabe et al. 2008).

Dans la médecine équine le terme de syndrome métabolique a été utilisé pour la première fois en 2002. Le SME est caractérisé par un embonpoint localisé ou généralisé, une dysrégulation de l’insuline et un risque élevé de fourbure. De plus un changement dans la metabolisme graisseux, une dysrégulation hormonale, des changements du cycle sexuel de la jument, une augmentation des marqueurs d’inflammation ainsi que de l’hypertension ont été décrits en relation avec le SME. (Frank et al., 2010).   

En médecine équine, le système cardiovasculaire de chevaux et poneys souffrants de SME n’a été que peu examiné, il existe seulement quelques études de cas sur une tendance à l’hypertension et des changements structurels du cœur, chez les équidés atteints de SME. (Rugh et al., 1987) (Bailey et al., 2008) (Navas de Solis et al., 2013).

Dans le cadre de l’étude de l’ISME de l’université de Berne et Agroscope, les examens suivants sont effectués : analyse des marqueurs sanguins pour le métabolisme et le coeur, mesure de la tension, analyse du rythme cardiaque, examen échographique du cœur et du système circulatoire. De ce fait une meilleure compréhension de la maladie pourra être acquise, permettant ainsi une détection plus précoce des facteurs de risque, une démarche diagnostique plus complète et donc un meilleur traitement et une mise en place de mesures préventives plus efficaces.

Littérature

Alberti, K. G. M. M., Eckel, R. H., Grundy, S. M., Zimmet, P. Z., Cleeman, J. I., Donato, K. A., ... & Smith, S. C. (2009). Harmonizing the Metabolic Syndrome A Joint Interim Statement of the International Diabetes Federation Task Force on Epidemiology and Prevention; National Heart, Lung, and Blood Institute; American Heart Association; World Heart Federation; International Atherosclerosis Society; and International Association for the Study of Obesity. Circulation, 120(16), 1640-1645.

Bailey, S. R., Habershon-Butcher, J. L., Ransom, K. J., Elliott, J., & Menzies-Gow, N. J. (2008). Hypertension and insulin resistance in a mixed-breed population of ponies predisposed to laminitis. American journal of veterinary research, 69(1), 122-129.

Frank, N., Geor, R. J., Bailey, S. R., Durham, A. E., & Johnson, P. J. (2010). Equine metabolic syndrome. Journal of Veterinary Internal Medicine, 24(3), 467-475.

Isomaa, B. O., Almgren, P., Tuomi, T., Forsén, B., Lahti, K., Nissen, M., ... & Groop, L. (2001). Cardiovascular morbidity and mortality associated with the metabolic syndrome. Diabetes care, 24(4), 683-689.

Navas de Solis, C., Slack, J., Boston, R. C., & Reef, V. B. (2013). Hypertensive cardiomyopathy in horses: 5 cases (1995–2011). Journal of the American Veterinary Medical Association, 243(1), 126-130.

Rugh, K. S., Garner, H. E., Sprouse, R. F., & Hatfield, D. G. (1987). Left ventricular hypertrophy in chronically hypertensive ponies. Laboratory animal science, 37(3), 335-338.

Watanabe, H., Tanabe, N., Watanabe, T., Darbar, D., Roden, D. M., Sasaki, S., & Aizawa, Y. (2008). Metabolic syndrome and risk of development of atrial fibrillation The Niigata preventive medicine study. Circulation, 117(10), 1255-1260.